Rechercher

biennale 2012

Danse émoi - Biennale 2012

Depuis le 11 janvier, Limoges goûte furieusement à la danse de notre temps dans toute sa diversité.
Pour ses 25 ans d’existence « Danse émoi » nous propose un voyage dans des univers bien différents :
- Au bout de l’oubli dans les milieux concentrationnaires des dictatures de tout poil avec la compagnie Brumachon dans « Phobos ».

- Zenitude de la danse d’Olivia Grandville jamais figée sur la musique de John Cage interprétée par l’Ensemble]hiatus.

- Isolement, solitude et féerie de « Neige » avec la compagnie Michèle Anne De Mey.

- Energie et tonicité avec Yuval Pick qui nous fait toucher l’envie folle de cette jeunesse israélienne pour vivre intensément malgré la guerre, constante depuis plusieurs générations, malgré tout…

- Beauté fugitive de l’univers interstellaire proposé par la compagnie Illico de Thomas Lebrun ou encore du bal contemporain déjanté et sympathique proposé à l’issue de ce voyage dans les étoiles.

 

« Danse émoi » se poursuit jusqu’au 11 février avec des spectacles, des rencontres avec les chorégraphes, des signatures d’ouvrages, un rendez-vous cinéma. Le 2 février, une soirée à deux chorégraphes a eu lieu à Jean-Moulin. C’est d’abord la rencontre du public avec des artistes qui vivent et créent en Limousin.

Deux univers différents :

- Invité par la SACD, Pedro Pauwels rencontre le circassien Jörg Müller et crée pour les sujets à vif du festival In d’Avignon 2011 le spectacle « Sous les feux… ». Cette création a été reprise pour un seul soir dans le cadre de la biennale « danse émoi 2012 »

- Claire Durand-Drouhin nous emmène dans un huit-clos : « La Chambre 10 ». On retrouve ici l’univers psychiatrique qui fut longtemps défriché et exploré par Nieke Swennen dont la compagnie a quitté le Limousin. Claire fut longtemps danseuse de celle-ci. Aujourd’hui, elle reprend le flambeau en apportant sa touche personnelle et poursuit cette exploration de l’intime dans cette création soutenue par les centres culturels. On y retrouve à la fois danseurs professionnels et patients unis dans l’envie de communiquer, de danser, de partager.

Le 3 février Pina Bausch crève l’écran… dans le film « les rêves dansants », la chorégraphe, récemment disparue, va à la rencontre d’un groupe d’ados qui n’a jamais abordé la danse contemporaine. Au fil du reportage, des expériences, des répétitions, on assiste à la transformation du groupe.

Un film essentiel sur la rencontre d’adolescents avec cette grande dame de la danse contemporaine qui jusqu’au bout se remit en cause.

Deux spectacles nous attendent ensuite au théâtre de l’Union :

- On se souvient de la superbe interprétation de « Chambre blanche » de Michèle Noiret. La compagnie de cette artiste belge revient avec « Minutes Opportunes » et nous entrons là immédiatement dans un thriller à la Hitchcock.

- Autre rencontre avec Maguy Marin : elle fut l’une des artistes invitée lors des premières éditions de « Danse émoi » et retrouve Limoges en 2012 après être devenue une chorégraphe majeure de ces 30 dernières années. Avec « Salves » c’est une œuvre aboutie, pétillante et pleine d’énergie qui clôturera cette 16e édition de la biennale de danse.

Mais la danse, c’est aussi pour les plus jeunes et leurs parents. Après Gisèle Gréau et ses « Leçons de choses », à la Marmaille, un second rendez-vous est proposé aux jeunes enfants avec « Le Roi des Bons ».
Un passage obligé pour ce spectacle par les mains expertes des esthéticiennes de l’école ETEPEC de Limoges qui vous grimeront avant de rentrer dans la salle : le roi veut être le plus beau et le peuple (vous) n’a d’autre solution que de s’enlaidir.

Profitez de votre passage à Jean-Gagnant pour visiter aussi l’exposition de Yang Wang encore visible quelques jours.
Cet artiste chinois, danseur depuis l’âge de 4 ans, a aussi une autre passion : la photographie.
Il nous propose de superbes grands formats noir et blanc qui mettent merveilleusement en valeur l’acte dansé.

Jusqu’au 11 février, tous les univers, toutes les envies : « Danse émoi » se poursuit… Entrez dans la danse ! 05.55.45.94.00

 

 

Tout au long du festival "danse émoi - biennale 2012" les équipes de la chaine municipale : "la 7 à Limoges", ont suivi les différent(e)s chorégraphes, artistes et leurs spectacles pour proposer une série de reportages sur les coulisses de la manifestation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Documents complémentaires