Rechercher

Yang Wang

Yang Wang

Livingdance / Photographies

Yang Wang est né le 24 juin 1975 à Kunming en Chine.
Sur trente-six ans de vie, il vit trente-deux ans dans la danse.

Dès sa plus jeune enfance son désir de mouvement se fait sentir. Il rentre alors en 1988 dans la plus prestigieuse institution de formation en Chine, l’Ecole de danse de l’Armée Rouge de Pékin.
Il débute ainsi vie et danse dans un monde où le corps et l’esprit se rencontrent tout autrement. Les spectacles sont joués dans les coins les plus reculés de Chine, là où se trouvent les forces militaires du pays.
Quatre ans plus tard, à l’âge de dix-sept ans, Yang Wang est danseur professionnel dans la troupe n°2 du Ballet de l’Armée Rouge.
En 1996, il est victime d’une fracture à la cheville. Grâce à son statut de danseur étoile, il accède aux meilleurs établissements médicaux. Malgré tout ça, sa blessure ne lui permet pas de reprendre la danse. Une blessure qui sera une chance…
C’est à l’âge de 21 ans, qu’il obtient enfin son premier passeport après avoir été reformé de l’armée en tant qu’invalide. Une transformation de statut et une liberté nouvelle.
A cette époque la Chine voit apparaître dans le paysage de la danse contemporaine les créations de Jin Xing. C ‘est en tant que danseur du Jin Xing Dance Theater qu’en 2001, Yang Wang est invité pour la première fois en Europe pour des spectacles. Durant cette courte période, il en profite pour passer des auditions. Tout de suite, il est engagé au Ballet du Nord dirigé par Maryse Delente.
Un an après, en 2002, il intègre le Ballet Preljocaj. C’est grâce à cette incessante audace de création et d ‘art qu’il va se découvrir des talents et une passion pour la photographie.
En 2007, il quitte son poste de danseur chez Angelin Preljocaj pour se consacrer à ses projets de photographie.

Le nu
Le choix du nu pour les photographies de la danse en contraste avec les vêtements quotidiens dans celle des portraits est un choix artistique assumé visant à dévoiler avec plus de fidélité la personne. Danser nu n’est pas un acte banal pour les danseurs professionnels. Une limite est brisée et cette expérience était une première pour plusieurs parmi eux qui ont participés au projet LivingDance.


Exposition présentée dans le cadre de Danse-émoi biennale 2012 par les centres culturels de la ville de Limoges.

Documents complémentaires