Rechercher

FESTIVAL DANSE EMOI

CCM Jean-Gagnant
mardi 8 mars / 20h00

Isadora Duncan / Jérôme Bel

Jérôme Bel
Avec « Isadora Duncan », Jérôme Bel dresse pour la première fois le portrait d’une chorégraphe, après s’être exclusivement concentré sur la vie des interprètes. En prenant appui sur le récit autobiographique d’Isadora Duncan (1877-1927), Ma Vie, le chorégraphe découvre sous le personnage romanesque une chorégraphe visionnaire, qui, par sa grande liberté d’expression, privilégiant la spontanéité et le naturel, apporta les bases de la danse moderne, à l’origine de la danse contemporaine. Mêlant les registres discursif et sensible, moments parlés et solos dansés, le spectacle ravive le souvenir de la danse libre. 
Jérôme Bel, est un chorégraphe reconnu internationalement. Il questionne les codes théâtraux et chorégraphiques en explorant les marges des champs artistiques.
 
Une rencontre avec les artistes est proposée à l’issue du spectacle
 
Concept : Jérôme Bel / Chorégraphie : Isadora Duncan / Avec : Elisabeth Schwartz et Chiara Gallerani / Crédit photo : Véronique Ellena
 

 
- DANSE -
FESTIVAL DANSE ÉMOI 2022
 
Durée : 1h
Tarif A (découverte) : 8€ / 10€ / 15€
Tout Public
 
 
production : R.B. Jérôme Bel coproduction : La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers, Les Spectacles Vivants - Centre Georges Pompidou (Paris), Festival d’Automne à Paris, R.B. Jérôme Bel (Paris), Tanz im August/ HAU Hebbel am Ufer (Berlin), BIT Teatergarasjen (Bergen) avec l’aide de : CND Centre National de la Danse (Pantin) dans le cadre de l’accueil en résidence, MC93 (Bobigny) et Ménagerie de Verre (Paris) dans le cadre de Studiolab, pour la mise à disposition de leurs espaces de répétitions.
R.B. Jérôme Bel reçoit le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture, de l’Institut Français - Ministère des Affaires Etrangères - pour ses tournées à l’étranger et de l’ONDA - Office National de Diffusion Artistique - pour ses tournées en France.
Pour des raisons écologiques, aucun déplacement n’est effectué en avion pour les tournées de cette pièce. Une version est créée à New York, par téléconférence, avec la danseuse Catherine Gallant.